Demain dès l’aube de Victor Hugo

                                   

                                                        Par TN Minh Tâm

Victor Hugo, un très célèbre écrivain et poète français du 19 ème siècle, a contribué au trésor de la littérature française ses oeuvres littéraires de valeur, traitant spécialement sur les sujets sociaux, d’égalité, et de discrimination.  Ses oeuvres très connus comme “Les misérables,” “La Notre Dame de Paris,” etc. sont traduits en plusieurs langues. 

Victor Hugo laissait aussi pour nous un beau vallon de poèmes lyriques et romantiques valorisant la nature et l’humanité.  Parmi ces poèmes celui qui m’a ému le plus est sans doute le poème “Demain dès l’aube” qu’il a écrit pour sa fille aimée Léopoldine qui s’était noyée avec son fiancé:

                    “Demain dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,

                    Je partirai.  Vois – tu, je sais que tu m’attends.

                    J’irai par la forêt, j’irai par la montagne

                    Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps!”[1]

          Oui, comme on dit que la tristesse vraiment fait sortir les plus beaux écrits et la souffrance est maître de l’inspiration,”[2] moi, je pense qu’après la mort de sa fille, Victor Hugo aurait réalisé trop tard ce qu’il aimait vraiment par-dessus tout. 

C’est vrai, c’est lorsque les gens que l’on aime s’en vont, que l’on se rend compte de la valeur qu’ils ont à nos yeux, que ces personnes aimables ne sont plus là . . . on regrette, on souffre, on se sent si douloureux dans son coeur déchiré à comprendre tard qu’on a mal vécu avec eux depuis longtemps.

 Et maintenant, âgé, triste, solitaire, étranger dans cette foule de personnes inconnues qui l’environne, Hugo ne reste que dans son âme l’image parfait et si doux mais sombre de sa fille Léopoldine:

                    Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,

                    Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.”[3]

          La souffrance mais aussi son amour profond que Hugo avait pour sa fille sanglotent à travers les vers émouvants dans “Demain dès l’aube”sous la formation du quatrain avec la rime croisée à la fin des vers et l’hémistiche dans chaque quatrain nous ont exprimé les flux et reflux de sensations: chaleur et éblouissement de la jeunesse de sa fille, les feux de ses beaux yeux; flux et reflux d’images: visage de sa fille, son sourire radiant comme le soleil . . .

Hugo pleura silencieusement dans le sel de sa mémoire.  Il a senti qu’il est déséquilibré et heurté, qu’il est tombé dans le trou le plus noir de son âme blessé.  Rien ne lui reste mais solitude et chagrin d’un vieillard pleurant son enfant perdu à tout jamais et il me semble que par le symbole “houx vert et bruyère en fleur,” et le mot ‘Demain’ aurait pu être que seule la mort pourrait leur permettre de se retrouver plus heureux, pour l’éternité, dans un autre monde.

                      


[1] Demain dès l’aube de Victor Hugo.

[2] www.livresonline.com/demaindesl’aube -235.html.

[3] Demain dès l’aube de Victor Hugo.