La foi ou confiance c’est croire au Bouddha, au dhamma, à la sangha, au kamma et aux effets du kamma. Le fait de prendre refuge dans le Bouddha rend notre esprit clair et lucide. Nous prenons refuge dans le Bouddha qui possède la réalisation du stade le plus élevé du chemin, le stade final. Cet état élimine toutes les impuretés comme lobha, l'avidité, dosa, la colère et moha, l'ignorance. Le Bouddha possède également l'omniscience, la connaissance infinie, la connaissance de tout ce qui doit être connu. Et sa connaissance du monde, de tous les phénomènes, il l'a acquise par sa propre sagesse intuitive. Cette croyance, cette foi, c'est saddha. Cette croyance rend l’esprit clair et lucide.

        Croire en la Sangha et prendre refuge en elle fait aussi naître la clarté d'esprit. La Sangha dans laquelle vous prenez refuge est l'héritière de la noble Sangha du Bouddha. Vous croyez en ses qualités positives, dans le fait que les moines pratiquent la vertu et que leur but est nibbana. En prenant refuge dans la sangha, votre esprit se calme car quand on a confiance, on se sent calme.

        Vous croyez également au kamma, et en faisant des kusalas kamma, des actes positifs, votre esprit va se calmer. Les kusalas kamma, ne peuvent être ni vus, ni touchés mais ils vous accompagneront toujours. Ils contiennent en eux-mêmes la potentialité de produire leurs effets jusqu'au moment où vous atteindrez Nibbana. Cette conviction, cette certitude, c'est saddha. Les kusalas kamma sont des phénomènes mentaux, ce ne sont pas des objets matériels qui peuvent être vus, touchés, manipulés, détruits par une inondation, par un incendie, par une guerre ou par des voleurs.

        Par contre cetana, l'intention qui est présente dans l'esprit de la personne au moment où elle agit, est quelque chose qui reste en sa possession, dans son santana, la continuité de conscience. Ce kamma n'est pas un phénomène matériel, c'est un phénomène mental. Bien qu’ils ne puissent être ni vus ni touchés, ces kusalas kamma sont votre possession. Cette croyance, c'est saddha. Vous êtes convaincu que ces kusalas kamma que vous avez produits resteront en votre possession tant qu'ils n'auront pas porté leurs fruits et cela jusqu'au moment où vous atteindrez Nibbana. Par conséquent l’esprit est calme lorsque vous faites des actions positives et aussi parce que vous avez la foi.

       L’esprit devient paisible et se clarifie. Les bénéfices des kusalas kamma sont innombrables. Vous les récolterez un jour, dans cette existence ou dans une existence future.

       Saddha est le fondement pour vipassana. Si elle est forte, viriya, l’effort, le sera également. Vous pratiquez pour fermer définitivement les portes des mondes de souffrance et ouvrir celles de nibbana.

        Lorsque votre attention aura atteint un niveau parfait et que vous pourrez noter sans interruption tous les mouvements comme par exemple : soulèvement, abaissement, assis, toucher, lever, avancer, pencher, étirer, prendre…, les portes des mondes de souffrance se fermeront, vous réaliserez nibbana, et deviendrez un sotapanna. La foi dans le dhamma est de toute première importance car viriya, l'effort pourra se renforcer. Soutenu par cette foi, vous pourrez méditer énergiquement et sans interruption.

        Si vous méditez superficiellement, votre effort sera faible et insuffisant. Vous devez pratiquer avec la conviction qu'il est possible de fermer les portes des mondes inférieurs et que nibbana peut être expérimenté. Ainsi, vous serez capable d'un effort puissant et de noter de façon ininterrompue, sans vous reposer. Plus vous ferez d'efforts pour ne pas interrompre votre pratique, pour ne pas prendre de repos, plus l'attention, sati, se développera et mieux vous pourrez observer les différentes sensations qui se manifestent.

        Lorsque l'attention se renforce, samadhi, la concentration s'approfondit et la sagesse, pañña, se manifeste. La sagesse ou vision pénétrante ne surgit que quand l’esprit est concentré. Lorsqu'on pratique la méditation, il faut d’abord développer la concentration. Quand celle-ci est solidement installée, la sagesse se manifeste automatiquement. Quand saddha est forte, viriya l’est également. Quand viriya est développée, sati se développe également. Quand sati est puissante, samadhi se renforce. Quand samadhi est profond, pañña apparaît.